Agoravox, media citoyen ?

Publié le par Jarod

moutons.jpg

Agoravox (AV) est un "media citoyen" dont la noble ambition était d'offrir à tout un chacun la possibilté de rédiger des articles sur le sujet de son choix, avec, comme politique éditoriale :

"Seront retenus en priorité les articles factuels, enrichis de références, avec un véritable apport informationnel, concernant des faits vérifiables et si possible inédits ou bien les articles d’opinion argumentés traitant d’un sujet sous un angle original."

 

Il suffit d'aller y faire un tour pour s'apercevoir que ces bonnes intentions ont été réduites à néant. 

 

Un exemple avec l'affaire Woetth-Bettencourt.  

Des dizaines et des dizaines d'aricles, parfois plusieurs le même jour, pour s'acharner sur Woerth.

 

Des articles factuels, enrichis de références, avec un véritable apport informationnel ?

Très peu. Pour l'essentiel des articles d'opinions se contentant de citer Mediapart ou d'autres médias, qui eux mêmes, pour l'essentiel, sont fondés sur des on-dit, des je ne sais rien mais je dirai tout, des j'ai entendu dire que, etc,..

 

Des faits vérifiables ?

Quasiment aucun. Juste les citations, toujours les mêmes (avec, là encore, en tête de gondole Mediapart), qui parfois - comme avec les '50 000 euros du 26/03/07' - sont contredits preuve à l'appui les jours suivants, dans la plus grande indifférence agoravoxienne.

 

Si possibles inédits ?

Des articles répétitifs jusqu'à l'écoeurement avec des commentaires haineux sur lesquels ni AV ni les auteurs des articles ne jugent bon d'intervenir.

 

Dans la masse des auteurs frénétiques participant à la curée, un des rédacteurs qui s'appelle Imhotep a, du 21/06 au 15/07/10, consacré 12 articles (1 tous les 2 jours !) à cette affaire.

Avec toujours le même procédé qui consiste à reprendre des extraits d'articles glanés ici ou là sur internet et de les reproduire, sans le moindre esprit critique et sans la moindre réflexion.

Le tout dans un style racoleur et indigent, avec des commentaires et des affirmations consternantes de bêtises et d'ignorance où des la moindre bribe d'information nouvelle sert à recycler, indéfiniment, des informations parfois vieilles de plusieurs années.

Il faut dire qu'Imhotep a rebaptisé l'UMP Union des Menteurs Patentés ou Union of Money Profit. Ca en dit long sur le niveau intellectuel de ce très brave garçon... 

Le sommet de ses articles est atteint avec : "La Sarkozie coule, les soutiers s'affolent !" où il ne s'aperçoit même pas que les '50 000 euros du 26/03/07' prouve, au contraire de ce qu'il affirme, que la comptable se trompe ou ment.

 

Le plus navrant n'est pas que ce genre de personnes fasse ce genre d'article, c'est le taux d'approbation qu'il rencontre, même si le nombre de votes et de commentaires sont insignifiants au regard du nombre de visite que reçoit AV (autour de 100 000/jour).

Non seulement cela montre le niveau d'incompétence du "voteur moyen" (qu'est-ce que l'affaire Woerth-Bettencourt à l'heure actuelle si ce n'est du on-dit et de la calomnie) mais aussi, comme on peut s'en apercevoir de manière générale sur Internet, la prédominance (pour l'instant !...) d'un anti-sarkozysme primaire et épidermique totalement déconnecté des faits et de la réalité.

 

En effet, dès qu'un article s'attaque s'attaque à la "Sarkozie', aussitôt ça fonctionne.

Un auteur écrirait un article intitulé : "Ce gros naze de Sarkozy croit que la terre est plate" fondé sur des affirmations de Médiapart qui citerait la soeur du cousin du neveu de la boulangère du frère du copain d'un ami de Sarkozy, les agoravoxiens approuveraient à 90% cet article avec nombres de commentaires haineux et agressifs sur Sarko.

 

Sans parler des quelques individus de la fachosphère et de la gauchosphère qui ont tout intérêt à mettre en avant tous ce qui peut nuire à Sarkozy, même si c'est un article de caniveau, même si son auteur est le dernier des imbéciles.

Peut-être même surtout, car sur un site comme AV, flatter un idiot, "plusser" ses articles, lui faire des commentaires qui l'approuvent, c'est être certain qu'il récidivera, grisé par la satisfaction d'être reconnu et incapable de comprendre qu'il est manipulé.

 

AV, reniant sa politique éditoriale, participe à cet état de fait.

C'est au mieux consternant et au pire inquiétant. 

 

Jarod

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article