Retraites. Police : 1 - Syndicats : 0

Publié le par Jarod

La guerre des chiffres sur le nombre de manifestants contre la réforme des retraites a définitivement tourné à l'avantage de la Police.

 

Avec l'exemple d'Albi, la surestimation hallucinantes des chiffres par les syndicats était déjà devenue incontestable pour tout ceux, raisonnables et honnêtes, qui refusaient de céder aux sirènes de la propagande gaucho-syndicale.

 

Le nouvel épisode qui vient de se jouer avec les manifestations du 12/10/10 est un véritable camouflet pour les organisations syndicales et la gauche.

Lors de cette journée d'action, les syndicats ont avancé, sans rire, le chiffre de 3,5 millions de manifestants contre 1,23 pour la Police.

Malheureusement pour eux, cette fois des médias ont décidé, eux aussi, de procéder à des comptages.

Et là, la réalité des chiffres syndicaux a littéralement explosé.

Mieux encore : ces comptages montrent que les chiffres de la Police... surestiment le nombre des manifestants !

 

Le plus cocasse, c'est que parmi les médias ayant procéder à ces comptages, se trouve...Mediapart..

Voulant donner, comme à son habitude, une bonne leçon au gouvernement, le journal en ligne du rigolo Plénel avait décidé de faire compter les manifestants parisiens.

Résultat : à Paris où les syndicats annoncent 330 000 manifestants, Mediapart n'en a compté que 76 000, soit un chiffre... inférieur aux 89 000 de la Police !

(Bon, évidemment, Médiapart étant un site sujet à caution (pour le moins...), il faut aussi citer le comptage effectué par une société espagnole spécialisée dans ce genre d'exercice qui, pour le compte de France-Soir, a compté  80 330 manifestants).

 

Bref, la vérité sur les chiffres éclate... mais sans faire de bruit.

Il ne faut pas contredire la propagande des tenants de la pensée unique anti-gouvernementale.

 

Pour finir, une pensée pour le PS qui, face aux chiffres de la Police, s'était agenouillé devant les chiffres des syndicats.

Souvenons-nous de Martine Aubry (qui elle ne ment jamais...) de s'emporter avec sa véhémence hargneuse habituelle sur les mensonges "pitoyables" de l'Elysée...

 

Aujourd'hui, une fois de plus, c'est elle qui est pitoyable.

Des excuses peut-être ?!...

 

Jarod

 

Publié dans Retraites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article