PS/EELV. L'irritation du Collomb

Publié le par Jarod

Après Bertrand Delanoë s’insurgeant contre le parachutage de Cécile Duflot à Paris, Olga Trostiansky (élue PS) dénonçant le non-respect des engagements de son parti pour les législatives de juin 2012, etc, etc… C’est au tour de Gérard Collomb, le maire de Lyon, de s’insurger contre les dommages collatéraux du pathétique accord PS/EELV.

Et il n’y va pas de main morte…

 

Parlant de « terrorisme intellectuel », il déclare :

« Je me suis toujours battu contre les Khmers rouges, je ne plierai pas aujourd'hui devant les Khmers verts. »

 

Pour sinistre mémoire, les khmers rouges étaient des communistes qui furent au pouvoir au Cambodge entre 1975 et 1979.

Durant cette période, ils établirent une dictature débarrassée de toute influence capitaliste et coloniale.

Si les communistes, partout où ils exercèrent le pouvoir, anéantirent les droits de l’Homme les plus élémentaires, ceux du Cambodge se situent à un des plus hauts niveaux de la barbarie humaine en ayant causé la mort de plusieurs centaines de milliers de Cambodgiens.

Certaines estimations évaluent à 2 millions le nombre de victimes, soit le chiffre hallucinant de 25% de la population .

 

Si tout ce qui « tout ce qui est excessif est insignifiant », les affirmations de Collomb sont, fort heureusement, insignifiantes.

Reste le malaise de cet accord avec ses petits arrangements qui, au-delà de la violence indigne de certaines phrases, ne passe décidemment pas.

 

Jarod

Publié dans PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article