Martine Aubry. Quand ça veut pas, ça veut pas...

Publié le par Jarod

Décidemment, pour la pauvre Martine les déboires s'accumulent.

 

Après l'échec de sa stratégie sur les retraites où ses propos à géometrie variable et son attitude arrogante l'ont emmené droit dans le mur, une petite nouvelle est venue symboliser le manque d'intérêt croissant que les français lui portent.

 

Invité du journal deTF1 le 17/11/10, elle a permis à cette chaine de réaliser sa plus mauvaise audience de l'année !

Si l'on suit le courbe du JT, on s'aperçoit que les téléspectateurs ont zappé sévère au fur et à mesure qu'elle parlait.

 

Si certain, à juste titre, se demande si elle n'est pas devenue un "boulet", d'autres s'interrogent sur son manque de charisme, son incompétence ou sa façon de s'exprimer si pleine de mépris et d'autosatisfaction que semblent rejeter en bloc bon nombre de français.

 

Notons durant sa pitoyable intervention télévisée - et avec l'incroyable culot qui la caractérise - que Martine Aubry, entre de nombreuses formules à l'emporte-pièce aussi nébuleuses qu'incohérentes, à parler de Sarkozy comme d'un "Président en panne".

 

Et oui, en plus elle est drôle...

 

Jarod

 

 

 

Publié dans PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article