Hollande s'y voit déjà

Publié le par Jarod

Dans un entretien accordé à Libération, François Hollande, peut-être pour faire oublier sa réputation de mollesse et d’indécision, a eu cette phrase pour le moins étonnante :

« Je ne suis pas un contre-président, je suis le prochain. »

 

Même si cela n’est guère surprenant chez une gauche qui commence déjà à se répartir les postes (l’inénarrable Ségolène Royal se voit déjà Présidente de l’Assemblée Nationale…), le candidat Hollande devrait tout de même mettre son arrogance au vestiaire (à croire qu’il a déteint sur Martine Aubry…) et laisser les français décider.

 

Dans ce même entretien, l’air de rien, il enterre sa « mesure phare » sur la création de 60 000 postes dans l’Education Nationale :

 

« Libération : On a l’impression que, sur la création de 60 000 postes dans l’Education nationale, vous revenez en arrière en évoquant un manque d’étudiants…

F. Hollande : Les vocations ont en effet été découragées ces dernières années. La nouvelle majorité lancera, après concertation, un plan pluriannuel pour l’éducation comportant des engagements quantitatifs annoncés et les réformes qualitatives nécessaires. Dans l’attente, un dispositif d’urgence sera prévu pour la rentrée 2012. »

 

Déjà que Jérôme Cahuzac (Président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale) avait mis un gros coup de frein au programme du PS, ça promet pour la suite…

 

Jarod

Publié dans Présidentielle 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article